Le monastère suspendu - The suspended monastery

Publié le par Dominique

Le monastère suspendu - The suspended monastery

Ceux qui ne souffrent pas d'acrophobie apprécient sans aucun doute la visite de ce monastère vraiment unique en son genre.

On le découvre au détour d'un virage et l'on se demande, fascinés, comment il fait pour tenir. Plaqué contre une haute falaise, tenu par un système simple mais ingénieux de poutres et fins piliers de bois, il semble suspendu dans le vide. Il nous fait l'effet d'une araignée ayant tissé sa toile sur un mur à pic et nous, qui avons osé nous y aventurer, sommes les insectes pris dans ses fils invisibles. Ce monastère, construit en 491, il y a donc plus de 1500 ans, est un vrai miracle architectural. Durant toutes ces années, il a su résister aux vents et tempêtes. À l'intérieur, une série de petits escaliers très raides menant à des corniches extrêmement étroites, que l'on espère assez solides pour soutenir les visiteurs, donnent accès à des pavillons et à de petites salles de prière. Ici, les 3 religions sont à l'honneur. On se croise difficilement tellement l'espace est réduit. Sous l'effet dévastateur du vertige, certains touristes s'aggripent nerveusement aux balustrades, d'autres suant à grosses gouttes, se déplacent en position quasi accroupie. Nous-mêmes avançons d'un pas peu assuré, et ne sommes pas fâchés de retrouver la terre ferme après cette intrigante promenade à flanc de falaise!

Those who are not afraid of heights would surly appreciate a visit to the hanging monastery, a truly unique site.

When we first see it, we wonder how it can just hang from the side of the cliff. It is in fact hanging from a simple and ingenious system of beams and stilts. One gets the impressions that it is like a spider, with a web, attracting we tourist in its web. This monastery was built in 491, over 1500 years ago, a real architectural miracle. It has survived all these years.

Inside, a succession of small steep stairways lead to the different narrow levels, that we hope will not crumble under the weight of the tourists. Here, 3 religions are present. In the narrow passages, we have difficult squeezing by other tourists. We see some, who nervously hang on to the railing, sweating, having trouble advancing from their fear of heights. We must admit, we were happy to step on sound ground after our tour of the hanging monastery!

Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery  Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery
Le monastère suspendu - The suspended monastery

Publié dans Chine - China

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philae 22/06/2016 16:42

fantastique

Laporte Michèle 19/06/2016 21:13

Impressionnant, surtout quand on aperçoit l'eau en dessous. Pourquoi, faire simple quand on peut faire compliqué! Si la religion n'existait pas, il faudrait l'inventer, sinon, on risquerait de tomber en panne pour les visites...c'est un autre des charmes de Cuba!
Magnifique ce toit aux mille cigares.
Bisous plein, je réponds à Lola

Dominique Laporte 20/06/2016 04:50

C'est exactement ça! On pourrait diviser les visites par 2 au moins, si on ne faisait pas les sites religieux. La religion crée de belles choses. Et de moins belles aussi... On s'attache, pour notre part, aux belles bâtisses, qui savent nous toucher ou du moins provoquer une certaine émotion. Intéressant de voir les différences et les ressemblances entre les pays à travers le monde. Pour le coup, ce monastère est pas mal unique.
Tu vois le Che partout, même dans les toits chinois!
À très plus!

YP 19/06/2016 18:05

En effet... Encore tronqué. J'ajoutais que j'étais heureusede vous retrouver et que j'avais hâte de voir la Mongolie. Et que j'aimais moi aussi, la photo de toi et Lolotte

Dominique Laporte 19/06/2016 18:21

Merci d'avoir rajouté la suite. Elle est complète j'espère! Décidément, Overblog s'acharne sur tes commentaires!
Nous aussi, nous sommes contents de revenir sur le blog, on a tellement d'articles dans le tiroir à partager avec vous tous qu'on avait hâte de retrouver la connexion.
Cette photo, je l'aime bien aussi, son côté naturel je suppose. On est bizarrement fichues toutes les 2, cela doit être l'effet du vertige!
Biz

Bodet Arlette 19/06/2016 13:51

Un petit coucou à tous les 4 !
C'est avec joie que je vous retrouve dans un endroit splendide mais effectivement impressionnant !
Je ne sais pas si mon message vous parviendra aussi je vais vous adresser un mail normal !
Finalement les mois sont passés très vite et vous semblez en pleine forme ! Lola et Zackary vont animer sans aucun doute, les soirées de ces 2 mois de vacances en famille !
Je vous embrasse bien fort en attendant de vous avoir au téléphone à votre retour à Codalet !
Tatie

Dominique Laporte 19/06/2016 15:35

Bonjour Tatie!
Tu nous rattrapes sur la fin du voyage mais reste avec nous pour la partie mongole, ça va valoir le coup!
Oui, les mois ont passé très vite, c'est ce qu'on se disait encore aujourd'hui alors qu'il ne nous reste plus qu'une journée en Chine. Toute bonne chose a une fin, c'est pour cela qu'il faut apprécier ces moments uniques.
Au plaisir de te parler au téléphone à notre retour.
On vous embrasse bien fort tous les 2.

YP 19/06/2016 09:45

En même temps, il est là depuis tellement longtemps, il n'y avait aucune raison pour qu'il s'effondre ce jour-là

Dominique Laporte 19/06/2016 15:21

Imagine l'horreur! Ça aurait été vraiment pas d'bol!

Yvette 19/06/2016 03:29

Un monastère suspendu. Incroyable. Je ne pense pas que j'aurais été capable de marcher sur ces balcons. Oui je reçois les blogs. Très belles photos, J'aime beaucoup celle de toi et Lola.

Bon voyage de retour en Grèce et France. Mom xoxo

Dominique Laporte 19/06/2016 05:40

On a eu un peu de mal à progresser dans ces étroites corniches. Surtout que par moments, le plancher n'était pas très droit! Il ne fallait pas trop regarder en bas. Sans souffrir de vertige, je n'étais moi-même pas rassurée. Une visite différente.
Voilà, le voyage touche à sa fin. Tanquillement pas vite, nous serons en France.
On vous embrasse bien fort tous les 2.